Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les plaines américaines

Publié le par jusquau-bout-de-nos-reves

La mardi 13 mai, nous laissons derrière nous Yellowstone et les montagnes rocheuses pour reprendre la route vers l'Est en évitant de faire des détours car le temps nous est compté.

En chemin, nous traversons Cody, petite ville de 9 000 habitants fondée en 1896 par Buffalo Bill. L'originalité de cette bourgade, qui c'est auto proclamée capitale mondiale du rodéo, est que pratiquement tous les hommes portent une tenue de cow boy.

Les plaines américaines

Nous retrouvons en même temps le printemps et des températures très agréables puisque nous sommes descendu sur un plateau à perte de vue avec des centaines de puits de pétrole.

Le lendemain, nous passerons notre plus haut col des Etats Unis, mais aussi le dernier, à 2900 mètres et bien évidemment l'hiver, la neige qui tombe et le froid.

Avant de redescendre définitivement sur les plaines avec ses routes droites et plates.

Les plaines américaines

Le 14 mai, nous quittons l'état du Wyoming pour le Dakota du Sud.

Les plaines américaines
Les plaines américaines

Nous nous rendons au Crazy Horse mémorial, qui n'a rien a voir avec le cabaret parisien. Il s'agit d'une sculpture monumentale, creusée dans le granit, de 172 mètres de haut de Korczak Ziolkowski à la mémoire d'un chef indien qui symbolise la fierté et le courage des indiens d’Amérique du Nord. Il commença son oeuvre en 1948 à l'âge de 40 ans et s'attaqua à la montagne à la dynamite avec des moyens dérisoires à cette époque, la détermination de cet homme est exemplaire. Il y a même une phrase que nous retiendrons : "Never forget your dreams" (n'oubliez jamais vos rêves). Il mourut en 1982. Loin d'être terminé, ce sont aujourd'hui sa femme et 7 de ses 10 enfants qui continuent son oeuvre, auto financé uniquement grâce à l'argent des visites. Il resterait environ 100 ans de travail.

Les plaines américaines
Les plaines américaines
Les plaines américaines

Tout proche, Le Mount Rushmore National Memorial, célèbre sculpture colossale de quatre têtes, hautes de 20 mètres, des présidents américains Georges Washington, Thomas Jefferson, Abraham Lincoln et Théodore Roosevelt. Taillée dans le granit à 90 % à la dynamite, il aura fallut 400 ouvriers et 14 ans de travail pour réaliser cette oeuvre du sculpteur Gutzon Borglum de 1927 à 1941. Ce site accueille trois millions de visiteurs par ans.

Les plaines américaines
Les plaines américaines
Les plaines américaines
Les plaines américaines

Le lendemain, nous visitons notre 14 ème et dernier parc national américain, Badlands qui en français signifie "mauvaises terres à traverser", son nom fût donné par des trappeurs français. Ce parc national, depuis 1978, est le vestige d'une des plus grandes prairies du monde. Elle englobait un tiers des Etats Unis.

Les plaines américaines

Aujourd'hui, la pluie, le vent et le gel ont sculpté des gorges profondes, des crêtes raides, des ravines, des précipices et des collines. On peut voir de nombreux chiens de prairies et des bisons.

Les plaines américaines
Les plaines américaines
Les plaines américaines

De là, nous devons rejoindre le Canada, au niveau du lac Supérieur. Pour y arriver, nous traverserons, pendant trois jours, des terres agricoles, des élevages intensifs sur des centaines de kilomètres à perte de vue. On voit des tracteurs, ou plutôt des engins agricoles surprenant par leur taille

Les plaines américaines
Les plaines américaines

Nous passons, également dans la petite ville de De Smet où Laura Ingalls Wilder, auteur de "La Petite Maison dans la Prairie" qui inspira la série télé y passa son adolescence.

Les plaines américaines

Nous changeons également de fuseau horaire, nous rapprochant ainsi à 7 h de la France et quittons le Dakota du Sud pour le Minnesota.

Les plaines américaines

Le 21 mai, nous atteignons le Lac Supérieur et changeons littéralement de paysage en retrouvant les sapins et les bouleaux, on peut apercevoir, par ci par là, des blocs de glace à la surface du lac qui est le plus grand réservoir d'eau douce au monde par sa superficie soit 82 350 km2, ici on ne parle pas en million de m3 d'eau mais en Km3 soit 12 232 km3. Sa profondeur maximale est de 403 mètres, et plus de 200 rivières l'alimentent.

Les plaines américaines

Les terres qui entourent le lac sont très riches en minerais comme le cuivre, le fer, l'argent, l'or et le nickel, c'est pour cela que chaque ville possède plusieurs grosses usines de traitement de ces métaux, d'où une pollution importante du lac. Du coup, il est déconseillé à la baignade.

Avec les lacs Michigan, Huron, Erié et Ontario, ils forment les Grands Lacs d'Amérique du Nord et se jettent dans le fleuve Saint Laurent. Ils contiennent environ 18 % de l'eau douce de la surface de la terre, soit 23 000 km3, cela représente assez d'eau pour couvrir 48 états contigus des Etats Unis à une profondeur de 2,9 mètres.

Les plaines américaines

Direction le Canada...

Trajet noir du 23 janvier au 8 avril 2014                      Trajet rouge du 27 avril au 23 mai 2014

Trajet noir du 23 janvier au 8 avril 2014 Trajet rouge du 27 avril au 23 mai 2014

Commenter cet article

nanou 29/05/2014 05:15

magnifique encore une fois les photos et les vidéos nous transportent avec vous de gros bisous à vous 4

laval xavier 28/05/2014 09:32

Bonjour a vous de Toulouse.
Il y a de quoi faire un livre en rentrant.
bonne fin de voyage.

Flo 27/05/2014 20:11

Toujours aussi intéressant et les photos superbes.

Lili 27/05/2014 19:25

Le retour avance a grand pas , dommage j'ai aimée vous suivre , vos photos et commentaires etaient supers !!!!!! Bisous Lili