Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De retour aux USA

Publié le par jusquau-bout-de-nos-reves

En quittant les Rocheuses Canadiennes et ses deux superbes parcs, nous atteignons Calgary et ses 1 000 000 d'habitants. Cette ville a accueilli les J.O. d'hiver de 1988, on peut d'ailleurs apercevoir, aux portes de la ville, les tremplins plutôt impressionnants qui ont servi pour les sauts à ski et qui servent aujourd'hui d'entrainement aux athlètes olympiques canadiens. Aussi, durant le mois de juillet, à Calgary se déroule pendant 10 jours le plus grand rodéo du monde appelé Stampede.

Le lendemain, la météo prévoyant une journée de soleil, nous décidons de visité la ville. Faut dire que depuis plusieurs semaines, le temps n'est pas au beau sans parler les températures qui dépassent rarement les 6 ° C en journée. Le manque de soleil et de chaleur se fait sentir, mais bon, nous sommes quand même au Canada et au mois d'Avril.

Pour la ville, rien de phénoménal.

De retour aux USA

La bonne surprise, c'est d'avoir retrouver Alexandre et Adrien, voyageurs en camping car que nous avions rencontrer il y a trois semaines aux USA. Alexandre est en fauteuil roulant, son camping car est complètement aménagé pour lui, c'est une société française qui fait ça. On trouve cela super, d'autant que le Canada et les Etats Unis ont partout des aménagements adaptés aux handicapés. Nous nous retrouverons surement au Quebec, car ils vont traverser le Canada alors que nous redescendons aux USA.

De retour aux USA

En chemin, dans la ville de Sparwood, nous sommes impressionnés par un camion minier garé à coté de l'office de tourisme. Il s'avère être le camion le plus grand du monde, nommé le Titan, il a des mensurations gigantesques comme une hauteur de 7 mètres, pèse 260 tonnes, peut transporter 350 tonnes de charge, il fait 3300 chevaux avec 16 cylindres, ses pneus dépassent les 3 mètres de diamètre (soit la hauteur de Capucin), son réservoir contient 3622 litres, il consomme 265 litres par heure, en conclusion ce véhicule consomme en 30 heures de travail l'équivalent de ce qu'a consommé Capucin en un an et demi de notre voyage.

De retour aux USA

Notre itinéraire est donc de revenir aux USA, surtout pour le parc de Yellowstone. Le problème est que seulement 1000 kilomètres nous sépare de lui et que le dernier tronçon du parc n'ouvre que le 9 mai et nous sommes le 26 avril. Nous avons donc 15 jours pour l'atteindre et devons donc ralentir.

De retour aux USA

Pour cette première partie au Canada nous y serons restés 19 jours et fait 3800 km.

De retour aux USA

Le 27 avril, nous voilà à la frontière, la sortie du Canada se fait sans douane. Coté américain, ayant écoulé nos trois premiers mois, nous devons ré-remplir un formulaire, genre ESTA, repayer 24 dollars pour nous quatre et avons à nouveau une autorisation de trois mois alors que au Canada le visa est de 6 mois. Du temps que nous remplissons nos papiers, un douanier se permet de fouiller Capucin sans notre présence. Quand Anne Paule va chercher un papier qui nous manque, le douanier l'a jette en lui expliquant que nous n'avons pas à assister à la fouille. Bizarrement, nous repartons, sans revoir le fouilleur et nous apercevons juste qu'il nous a pris un demi pamplemousse. Bon, nous sommes aux Etats Unis, on fait confiance.

A 20 km de là, nous trouvons un lac sympa, pour tuer le temps, le Koocanusa où nous pouvons squatter, en plus le beau temps est revenu, les enfants peuvent enfin sortir pour jouer et y passerons cinq jours.

De retour aux USA
De retour aux USA

De là encore 7 jours et 850 kilomètres à faire, nous optons pour les petites routes. Nous traversons quelques villes sans grand intérêt pour enfin arriver le 8 mai, dans l'après midi, au Visitor Cernter de la ville de West Yellowstone, qui n'est autre que l'entrée Ouest du parc du même nom.

De retour aux USA

Comme prévu, les routes sont ouvertes le lendemain, mais la Ranger nous informe que de fortes chutes de neige sont prévus pour la nuit. Il y a donc de forte chance que l'accès soit fermé d'autant plus qu'il y a un col à 2435 mètres.

Lassé d'attendre, nous nous dirigeons vers l'entrée sud en passant par l'Idaho, ce qui nous permettra, dans un premier temps, de visiter le Parc National Grand Teton qui touche celui de Yellowstone.

De retour aux USA
De retour aux USA

Le lendemain matin, comme prévu, il y a de la neige et après 200 kilomètres, nous quittons l'Idaho pour le Wyoming et atteignons la ville de Jackson Hole, porte d'entrée du Parc Grand Teton créé en 1929, il protège une chaine de montagne dont le plus haut sommet s'élève à 4197 mètres.

De retour aux USA
De retour aux USA
De retour aux USA

Ce jour là, le temps est gris et froid, pas plus de 3 °C, les routes sont bien dégagées, par contre tous les chemins de randonnées sont inaccessibles.

De retour aux USA
De retour aux USA

Nous traversons le parc et ses 85 kilomètres en trois heures, avec quelques points de vues sur la route et sans jamais voir les hauts sommets.

La très bonne surprise de ce parc, sera, juste avant de le quitter, d'observer pendant un bon quart d'heure un petit grizzly de un an, cherchant sa nourriture, complètement indifférent à notre présence, sur le talus au bord de la route.

De retour aux USA

Après ce moment exceptionnel et tant attendu, nous entrons dans le Parc de Yellowstone.

Commenter cet article

Catherine 12/05/2014 23:56

Super la video du grizzli! Je suis étonnée par les conditions météo du moi de mai à Yellowstone! je pensais qu'il y ferait bien meilleur.

Bonne continuation. Bisous de Cartagena

Flo 12/05/2014 18:28

ça doit être hyper sympa de rencontrer un bébé grizzly. Bonne continuation